« Permis vacances-travail » : Jeunes, barrez-vous, mais avec le sourire !

Article paru sur Lepoint.fr

Chaque année, 30 000 jeunes Français optent pour cette formule. Les démarches sont faciles, les destinations variées et les souvenirs impérissables.

Comme chaque mois, les chiffres du chômage vont tomber. Comme chaque fois, ou presque, celui du chômage des jeunes ira croissant. Un constat déprimant qui pousse même certains forts en gueule à crier « barrez-vous » à la jeunesse de France… sans toutefois lui indiquer la marche à suivre. Mais la classe juvénile n’a point besoin de maîtres à bouger : elle circule déjà hors de nos frontières, et de plus en plus.

En témoigne le succès des « PVT », les permis vacances-travail. Ces accords que la France a signés avec plusieurs pays (*) permettent à plus de 30 000 jeunes de 18 à 30 ans de partir pendant une année. « En 2005, quand j’ai fait mon PVT au Canada, les quotas n’étaient même pas atteints. Aujourd’hui, les 7 000 places sont prises en 2 jours », s’enthousiasme Mathieu Lam, cofondateur d’un réseau social entre « PVTistes ». Lire la suite

Les jeunes chômeurs sont deux fois plus nombreux à vouloir s’expatrier

Article paru sur Challenges.fr

Selon une étude récente,  27% des jeunes en recherche d’emploi sont prêts à quitter la France, soit une hausse de 14 points par rapport à 2012.

En apparence, en ce début d’année 2013, les jeunes diplômés n’ont pas le blues. Parmi ceux qui ont un job dans le secteur privé, ils sont 65% à être totalement sereins sur leur avenir professionnel dans l’entreprise, soit une hausse de 12 points par rapport à l’an passé, selon le cabinet Deloitte qui réalise son deuxième baromètre sur « l’humeur des jeunes diplômés »*. L’optimisme favorise la prise de risque : la proportion de jeunes qui envisage son avenir professionnel à l’étranger est bien plus importante qu’il y a un an. Ils sont 27% parmi ceux qui recherchent un emploi sont prêts à quitter la France, soit une hausse de 14 points par rapport à 2012. Lire la suite

Des missions d’expatriation de plus en plus courtes

Article paru sur lesechos.fr

Les missions à l’international vont se raccourcir 

Les entreprises devraient de plus en plus envoyer leurs talents travailler à l’étranger mais sur des périodes inférieures à un an dans un but de réduction des coûts. Cette évolution correspond aux attentes de la génération Y.

Bientôt la fin de l’expatriation classique - sur trois ou quatre ans avec avantages divers et réintégration souvent difficile au siège - ? Pas tout à fait mais on peut parler de « nouveaux modèles de mobilité internationale qui se profilent », explique Daniel Giffard-Bouvier, associé chez PricewaterhouseCoopers (PwC), commentant l’étude prospective que le cabinet d’audit et de conseil vient de publier sur la mobilité professionnelle internationale à l’horizon 2020. Lire la suite

Retraite des expatriés : 10 ans après le retour pour racheter vos trimestres

Article paru sur Capital.fr
Mauvaise nouvelle pour tous les Français qui ont travaillé à l’étranger et qui veulent faire valoir leurs droits à la retraite. Après deux ans d’attente, les conditions pour racheter des trimestres sont enfin officielles, et pas forcément, très avantageuses.

 

Expatriés, vérifiez les montants de vos loyers !

Article paru sur lesechos.fr

Avec la multiplication des contrats locaux d’expatriés et la révision à la baisse des avantageux packages salariaux d’antan, les expatriés de tous pays prennent l’habitude de se pencher sur le baromètre ECA, qui publie chaque année son rapport sur les prix de l’immobilier locatif dans plus de 130 villes du monde. L’étude de ce spécialiste de la mobilité internationale tient compte des quartiers et du type de logement couramment recherchés par les expatriés. Des données qui permettent aux salariés en poste à l’étranger comme aux directions des ressources humaines internationales de calculer au plus près les frais de logement sur place. Lire la suite

Les jeunes, premiers candidats à l’expatriation

Article paru sur Bfmtv

Un rapport de PricewaterhouseCoopers prévoit une augmentation de 50 % des Français expatriés d’ici à 2020. La génération née après les années 80 est la première concernée par cette tendance, notamment pour des questions professionnelles.

Près de deux millions de Français sont expatriés à travers le monde. Et ils vont être de plus en plus nombreux. Selon l’enquête de PricewaterhouseCoopers, ce chiffre devrait augmenter de 50% dans les 7 années à venir. Les jeunes nés après les années 80 sont les plus nombreux à vouloir partir, notamment car ils éprouvent des difficultés à trouver un emploi et voit dans l’expatriation un moyen de booster leur curriculum vitae.

Pour mieux rebondir en début de vie professionnelle, les jeunes privilégient deux façons de quitter la France : Lire la suite

Guide pour votre expatriation au Canada !

Le Canada arrive en deuxième place de la liste des pays où les Français préféreraient travailler et étudier. Ils sont même près de 150 000 à y travailler. Et comme vous pourrez le lire dans cet article du Figaro, « Les français s’expatrient de plus en plus au Québec! ».

Dans ce post, nous vous faisons donc part de différents articles et informations qui nous paraissent intéressants si vous projetez de vous expatrier au Canada, ou si vous y êtes déjà !

LES DEMARCHES

Comme introduction, nous vous proposons de lire un article du blog d’immigrechoisi, qui décrit justement toutes les démarches à effectuer pour partir au Québec en tant que travailleur qualifié. Lire la suite

Français de l’étranger : l’aide à la scolarité ne favorise plus les familles aisées

Article paru sur LeMonde.fr

La question est éminemment politique. La manière de la poser aussi. On peut se demander pourquoi les impôts des résidents français financeraient les frais de scolarité des 300 000 enfants d’expatriés qui, le plus souvent, paient leurs impôts hors de France. On peut aussi se demander pourquoi les petits Français du bout du monde n’auraient pas accès à une aide à la scolarité quand ceux qui grandissent en France ont une école gratuite. Ces questions prennent une résonance particulière avec le débat sur les exilés fiscaux et la raréfaction de l’argent public.

Au nom de la francophonie, la France dispose d’un réseau unique de 500 établissements dans 148 pays. Les financements publics ne permettent plus d’en couvrir tous les frais et les droits de scolarité demandés aux familles sont d’environ 4 000 euros annuels. Les familles françaises qui font le choix de ces établissements sont aidées par des bourses. Lire la suite

Tout savoir sur Erasmus, le programme d’études pour les jeunes en Europe

Article paru sur blog.lemonde.fr

Si son avenir n’est pas totalement assuré (lire « Le programme Erasmus est-il vraiment menacé?« ), Erasmus ne s’en apprête pas moins à permettre à 270 000 étudiants de partir étudier en Europe au cours de l’année universitaire 2012‑2013. Cette même année, le nombre d’étudiants Erasmus depuis le lancement du programme, il y a 25 ans, atteindra les 3 millions.

Qui est concerné ?

Le programme Erasmus est ouvert à tous les étudiants des 27 États membres de l’Union européenne ainsi que d’Islande, du Liechtenstein, de la Norvège, la Turquie, la Croatie et la Suisse. La plupart des établissements d’enseignement supérieur en Europe – plus de
4 000 – ont souscrit à une »charte Erasmus ». Lire la suite

L’expatriation comme première expérience professionnelle ? Pourquoi pas !

Article paru sur Latribune.fr

La fin de vos études approche à grands pas et les décisions quant à votre entrée dans la vie active également. De nombreuses questions se bousculent : quel métier ? Quel secteur d’activité ? Pourquoi pas l’étranger ? Alors que la découverte de nouveaux horizons attire de très nombreux jeunes actifs, il leur faudra bien préparer leur projet. Découvrez ici quels sont avantages d’un projet à l’international et s’il est aisé de concrétiser un tel souhait.
Quelle langue maîtrisez-vous réellement ? Quelle culture vous est familière ? Quelle est la zone géographique qui vous attire ? Répondez à ces premières questions avant de vous lancer dans la recherche d’un emploi en dehors des douces frontières françaises. Déterminer des objectifs précis vous aidera à mieux les atteindre.

Trouver un premier poste à l’international présente des avantages incontestables. Sur le plan personnel, chacun y trouvera le miroir de ses envies et apprendra beaucoup sur lui-même. Sur le plan professionnel, il s’agit bien souvent d’une belle opportunité et d’un véritable tremplin professionnel. Le développement de vos connaissances sur un marché particulier, la prise de responsabilités, l’adaptation à un environnement étranger… Ce type d’expérience dont beaucoup de jeunes diplômés rêvent sera ainsi très valorisante sur votre CV. Lire la suite