L’audace d’une expatriation au Canada … L’attente du rêve américain !

Avec Lisa, on se suit sur Twitter depuis pas mal de temps, et on a fait un peu plus connaissance il y a une semaine de cela en parlant du prochain Rendez-vous de l’expatriation organisé sur le Canada (Grâce à elle, j’ai même complété mon vocabulaire d’abréviations américaines lol :-) )… J’apprends même qu’elle a participé à de nombreux rendez-vous de l’expatriation, et cela me ravit ! :-)

Bref, en discutant avec cette expat fort sympathique, en parcourant son blog super complet sur le Canada, cela m’a donné envie de vous la faire connaître.

Lisa est une jeune expatriée avec un rêve en tête : son expatriation aux Etats-Unis ! Sa patience et son optimisme vont finir par payer puisque, de retour en France après une expatriation de 3 ans au Canada, elle est maintenant dans les starting blocks en vue d’une expatriation prévue normalement en fin d’année !

Je vous laisse la découvrir au travers son interview !

  • Expat United : D’où viens-tu ? Combien de temps as-tu été expatriée au Canada ? Quelle est ton activité ? ton parcours professionnel ?

« cheltenham-badlands-caledon »

Je m’appelle Lisa, j’ai 27 ans et je viens de Paris. Je suis même parisienne puisque je suis rentrée en France pour 12 mois a priori.
J’ai été une « immigrée » au Canada puisque je n’avais pas de travail ni rien qui ne m’attendait sur place quand je suis partie. Il parait que c’est un gros mot dans la bouche des Français… Eh bien pas pour moi. Je suis restée 3 ans à Toronto de 2010 à 2013. Je travaille dans le digital, d’abord en agence en France puis directement chez l’annonceur au Canada. Je suis de nouveau chez l’annonceur en France depuis mon retour.

  • Expat United : Qu’est-ce qui t’avait motivé à partir ? Départ à l’aventure ou bien préparé?
J’avais envie d’aller aux Etats-Unis mais il est très difficile d’obtenir un visa de travail si l’on n’a pas une entreprise qui veut bien nous sponsoriser. Une copine de fac m’a dit en 2009 qu’elle avait vécu 5 ans au Canada et avait beaucoup aimé. Elle était même devenue canadienne puis était rentrée en France. Le soir même, j’ai émis l’idée d’aller au Canada avec mon mari. Il était emballé. La semaine suivante, on s’inscrivait pour une session d’information au BIQ (Bureau d’informations du Québec).1 mois plus tard, nous lancions les dossiers de résidence permanente. Je terminais mon Master 2 à l’époque et il restait 1 an d’études à mon mari.
  • EU : Comment s’est passé l’intégration dans ton pays ?

Ca n’a pas été difficile puisque nous étions déjà partis à Montréal en repérage en 2009 et j’avais beaucoup visité les Etats-Unis adolescente. Tout est très simple au Canada. Les papiers administratifs ne prennent que quelques minutes à faire (rien à voir avec la sécu en France par exemple).
Nous avons même trouvé un logement en 3 jours sans contrat ni rien ! Juste en présentant un relevé de notre compte en banque. 2 copains rencontrés un peu plus tôt avaient en plus accepté de se porter garants pour nous !

  • EU : Etait-ce ta première expatriation ? 

La toute première ! Mais ce ne sera pas la dernière :-)

  • EU : 3 choses que tu as adoré dans ton pays d’expat ?
Terminer le boulot à 16 h 30 (un LUXE)
La vie de famille qui passe avant tout
La mentalité nord américaine. La gagne en permanence. Aucun jugement de valeur.
  • EU : 3 choses que tu as détesté dans ton pays d’expat ?
L’hiver (une horreur pour moi)
Le coût de la vie horriblement élevé à Toronto
Le coût des transports (pas possible de prendre l’avion à moins de 500 $ par personne)
  • EU : A quelles difficultés as-tu été le plus confronté ?

Pas vraiment eu de soucis de mon côté mais mon mari a eu beaucoup de mal à faire reconnaître ses diplômes (il faut dire qu’il n’avait pas bossé avant non plus) et n’a jamais eu un boulot intéressant.

  • EU : Un fait marquant à nous raconter ? 

Plein d’anecdotes mais j’en ai une qui me vient en tête : les Canadiens ne font que des croisières ou des hôtels all inclusive quand ils partent en vacances. Ils n’ont absolument pas l’idée (ou l’envie ?) d’aller à la découverte d’un pays. Ce qui était hallucinant pour moi qui fait des road trips dès que je pars à l’étranger !

  • EU : Côté culinaire ? La France t’a t’elle manqué ? Quelle était ta spécialité locale préférée ?

Honnêtement non. On trouve des croissants surgelés qui sont très bons une fois cuits, pareil pour la baguette. La charcuterie peut s’acheter et même les fromages (venant du Québec) sont excellents.
Personnellement, j’adore la poutine mais c’est québécois :-)

  • EU : Plutôt des amis français, canadiens, expatriés internationaux ? les canadiens sont sympas / accueillants ?
Uniquement des amis Français. Nous avons côtoyé des Canadiens la première année et puis ils ont eu un enfant et plus de nouvelles.
Les Canadiens ne sont pas plus sympas ou accueillants qu’ailleurs je trouve mais si on les compare avec les Parisiens, OUI sans hésiter :-)
  • EU : Les 3 choses qui t’ont le plus manqué de France ?
Ma famille
L’avancée technologique (les Canadiens ont toujours 1 train de retard)
Ma famille (ben oui)
  • EU : Les 3 choses qui t’ont le moins manqué de France ?
La vie pro (finir à 18 h 30 merci bien)
Paris
Les taxes, impôts en tout genre
  • EU : Un lieu insolite à Toronto à partager avec nous ? Quel est ton endroit préféré ?

Nous avons visité quasiment tout ce qu’il était possible de visiter à côté de Toronto. J’adorais un quartier de Toronto appelé Royal York. Nous ne vivions pas loin et allions nous y balader le we.

  • EU : Les projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France ? de faire un autre pays d’expatriation ?

Oui ! Nous prévoyons d’aller aux USA mais j’attends la confirmation du VISA via mon entreprise.

  • EU : Depuis quand es-tu inscrite sur www.expatunited.com ? Que cela t’ a t’il apporté ?

Je ne suis pas inscrite dessus, je regarde juste ;) J’ai assisté à deux rdv d’expatriation qui étaient super. Je commente aussi les posts de blog.
Cela dit, à la réflexion, je crois que je suis inscrite… Mais je ne me sers pas de mon compte pour être honnête.

  • EU : Que dirais-tu aux personnes qui ont envie de venir tenter l’aventure dans ton pays ? Des conseils ?

Attention à ne pas trop écouter ce qui se dit sur le Canada. Ce n’est pas le paradis sur terre et les embûches sont nombreuses. Mais si vous le pouvez, tentez-le ! Si vous êtes jeune de préférence, avec des enfants, je le recommanderai beaucoup moins… La vie sur place est chère surtout à Toronto.

Pour découvrir Toronto et en savoir plus sur une expatriation au Canada, n’hésitez pas à fouiner sur son blog !

Vous aussi êtes dans l’attente de la fameuse Carte Verte ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

Vous êtes expatrié ou projetez de l’être ? Rejoignez la communauté des expatriés français de votre pays d’accueil sur www.expatunited.com, le site 100% gratuit dédié aux français à l’étranger !

 

Si cet article vous a plu, on vous conseille également :

  1. Guide pour votre expatriation au Canada !