Sarah, une heureuse expatriée choisie par les Etats-Unis !

C’est en lisant le profil très sympathique de Sarah, nouvellement inscrite sur Expat United, que cela m’a donné envie de vous la faire découvrir au travers d’une interview, notamment pour qu’elle puisse nous parler de ses galères pour obtenir enfin un visa afin de s’installer à Philadelphie, car comme elle dit, « Ce n’est pas vous qui choisissez les Etats-Unis. Ce sont les Etats-Unis qui vous choisissent ! » :-)

Vous pourrez d’ailleurs aussi retrouver ses péripéties américaines sur son blog !

  • Expat United : D’où viens-tu ? Depuis combien de temps es-tu expatriée aux Etats-Unis ? Quelle est ton activité ? ton parcours professionnel ?

J’ai 24 ans et je viens de la région parisienne (Hauts-de-Seine). Je suis expatriée à Philadelphie depuis presque 3 ans. Je suis arrivée en décembre 2010 pour un échange universitaire et y suis revenue pour deux stages. J’y travaille depuis Novembre 2012 en tant que Analyste des Opérations dans une entreprise de logistiques. C’est mon premier emploi.

  • Expat United : Qu’est-ce qui t’a motivé à partir ? Départ à l’aventure ou bien préparé?

Je n’’ai pas eu le choix. Mon école de commerce requiert 1 à 2 semestres dans une université étrangère. J’ai fait par contre le choix d’y revenir ensuite ! J’ai toujours voulu commencer ma carrière à l’étranger, et pourquoi pas aux Etats-Unis, mais je ne savais pas trop où ! La rencontre de mon amoureux m’a permis de faire un choix sur la ville :-)

  • EU : Comment s’est passé l’intégration dans ton pays ?

L’intégration s’est bien passée. J’ai vite été adoptée par la famille de mon copain et par ses amis. Ensuite je m’y suis fait les miens.

  • EU : Est-ce ta première expatriation ? 

Techniquement oui. Mais mon premier semestre à l’étranger était aux Pays-Bas à Arnhem.

  • EU : 3 choses que tu adores dans ton pays d’expat ?

La commodité

L’esprit de « tout est possible » qui tire vraiment vers le haut

Leur façon de ne pas rester sur leurs acquis

  • EU : 3 choses que tu détestes dans ton pays d’expat ?

Le gâchis dont ils peuvent faire preuve parfois. Voir certains quartiers pleins de déchets m’énerve au plus haut point !

Le matérialisme : il faut toujours faire des cadeaux tout le temps. Mariage, bébé, fiançailles, diplôme, fêtes des pères/mères, Pâques… Ça revient vite cher et ils ont toujours besoin de « trucs »

Leur peu de connaissance sur ce qui les entoure ou sur leur histoire. C’est très dur pour un américain de comprendre pourquoi certains pays ne les apprécient pas (pour des raisons historiques et politiques) sans qu’ils tombent dans la victimisation du type «  En même temps, on est les meilleurs, c’est de la jalousie »

  • EU : A quelles difficultés es-tu le plus confronté ?

Obtenir un visa de travail. Ce qu’il faut comprendre aux Etats-Unis, c’est que ce n’est pas vous qui choisissez les Etats-Unis. Ce sont les Etats-Unis qui vous choisissent :-)

J’ai commencé par deux J1 Stagiaire qui m’ont permis de rester dans l’entreprise pendant 1 an et demi en tout. Ensuite pour mon H1B déposé en Avril, tout s’est compliqué. On est tombé sur une année où il y avait beaucoup de dossiers donc le mien a dû être tiré à la loterie pour être examiné. Mon J1 s’achevait en octobre… et en septembre seulement, l’immigration est revenue vers nous pour nous dire qu’ils avaient besoin de plus de preuves! Mon J1 s’est achevé et j’ai donc du arrêter de travailler jusqu’à nouvel ordre … sans paye. Il a fallu un mois pour que mon visa soit accepté. Fort heureusement, l’immigration vous autorise à rester sur le territoire tant qu’une décision n’a pas été prise.

En conclusion, pour rentrer sur le territoire américain, il faut s’accrocher !

  • EU : Un fait marquant à nous raconter ? 

J’ai une copine qui est prof de français ici et elle me dit que l’éducation est plus orientée sur le positif. On ne dit pas « élève en difficulté » mais « élève en progrès ». Ils le font tous pour booster la confiance en soi des enfants. Aussi, on ne corrige pas en rouge, c’est trop strict ! Je trouve ça intéressant.

  • EU : Côté culinaire ? La France te manque ? Quelle est ta spécialité locale préférée ?

La France me manque pour le dessert ! Philadelphie a quelques très bons restaurants français donc j’arrive à faire le plein quand ça me manque ! Je cuisine aussi donc j’arrive à contenir le manque au minimum. Philadelphie a une cuisine très influencée par l’Italie donc on s’y retrouve ! J’adore leur bretzel (Soft Pretzel ici) !

  • EU : Plutôt des amis français, américains, expatriés internationaux ? les américains sont sympas / accueillants?

J’ai commencé par avoir des amis américains, ceux de mon copain. Les amis que je me suis faits ensuite sont plutôt français. Je suis donc à un équilibre franco-américain satisfaisant maintenant! :-)

Les américains sont très accueillants mais c’est difficile de s’en faire des amis amis. La plupart ont déjà des amis proches de l’université ou de leur ville d’origine ; c’est difficile de trouver l’énergie de trouver des points communs ou de créer une amitié avec quelqu’un d’ailleurs : « Est-elle là pour longtemps ? Ça vaut le coup ? »

  • EU : Les 3 choses qui te manquent le plus de France ?

La famille, les amis

Les boulangeries : se manger un petit cannelé, un pain au chocolat ou un croissant…

Les références culturelles que je partage avec les gens : cela parait anodin mais avoir des références culturelles différentes, ça veut dire qu’on n’a pas grandi en regardant les mêmes choses, les mêmes périodes à l’école… l’humour est différent et les blagues aussi !

  • EU : Les 3 choses qui te manquent le moins de France ?

Le pessimisme et le fait de râler pour un rien sans apprécier sa chance

Le coût de la vie !

Ce sentiment de jalousie qui pousse à jalouser son voisin sans vouloir faire les mêmes efforts que lui pour l’avoir.

  • Expat United : Un lieu insolite à Philadelphie à partager avec nous ? Quel est ton endroit préféré ?

South Street, au sud de la ville, c’est une rue qui ne dort jamais. Vous y trouverez de tout, des magasins alternatifs, des bijouteries, des sex shops, des bars, des restaurants. Des gens de différents styles s’y croisent et c’est très intéressant comme expérience !

« Magic Garden »

  • EU : Les projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France ? de faire un autre pays d’expatriation ?

Pour l’instant pas tellement, on vient d’acheter une maison donc on ne bougera pas tout de suite.

  • EU : Depuis quand es-tu inscrite sur www.expatunited.com ? Que cela t’ a t’il apporté ?

Je viens tout juste de m’inscrire !

Je cherche à rencontrer des personnes qui partagent les mêmes expériences que moi, possiblement dans ma région et qui partage mes centres d’intérêts.

  • EU : Que dirais-tu aux personnes qui ont envie de venir tenter l’aventure dans ton pays ? Des conseils ?

Je donnerais surtout des conseils pour les visas. Je conseille à toutes les personnes qui souhaitent s’expatrier (hormis via une entreprise ou c’est plus facile) de bien bien se renseigner sur les visas. Double-checker, Triple-checker, parler à des personnes autour de vous qui sont passées par là. Les ont-m’a-dit-que ne vous mènerons nulle part. Si vous saviez le nombre de personnes qui m’ont dit que leur cousin, soeur de la boulangère, oncle éloigné… ont essayé de faire ce que je fais mais qu’on leur a dit que c’était pas possible. Faites vous votre propre opinion et renseignez-vous. Soyez conscient de ce qui est possible et ne lâchez pas. Il y a assez de forums et sources partout pour trouver l’information que vous cherchez.

Il faut être coriace, car comme je l’ai dit, en somme, ce sont les Etats-Unis qui vous choisissent et pas l’inverse. Montrez que vous connaissez le système et que vous faites tout dans les règles.

 

Vous pouvez retrouver Sarah sur Expat United !
Et nous vous conseillons aussi de voyager avec elle via son blog ! :-)

Pensez à laisser vos impressions et commentaires ci-dessous sur cette interview, ça fait toujours plaisir …!! :-D

Vous êtes expatrié aux Etats-Unis ou projetez de vous y installer ? Rejoignez la communauté des expatriés français de votre pays d’accueil sur www.expatunited.com, le site 100% gratuit dédié aux français à l’étranger !

Et si vous avez vous aussi l’envie de partager votre expérience d’expatriation comme Sarah, écrivez-nous ! (contact@expatunited.com)

Retrouvez toutes nos interviews d’expatriés ici !

 

 

 

Si cet article vous a plu, on vous conseille également :

  1. Isabelle … une « serial mom expat » aux Etats-Unis !
  2. En courte expatriation aux Etats-Unis, Cécile en profite à fond pour voyager !
  3. Un tapis « vert » aux entrepreneurs pour une expatriation aux Etats-Unis ?
  4. Guide pour votre expatriation aux Etats-Unis
  5. Agnès, l’histoire d’une expatriation en famille réussie aux Etats-Unis