En courte expatriation aux Etats-Unis, Cécile en profite à fond pour voyager !

Cécile est toute jeune mais n’en est pas à sa première expatriation … actuellement à New-York pour une assez courte durée, elle a décidé de profiter de cette chance pour découvrir la ville et voyager au maximum !… tout en faisant profiter de son expérience et bonnes adresses via un blog !

Nous vous proposons de découvrir l’interview sympathique de Cécile !

  • Expat United : D’où viens-tu ? Depuis combien de temps es-tu expatriée aux Etats-Unis ? Quelle est ton activité ? ton parcours professionnel ?

« Devant le Wiliamsburg bridge »

Originaire de Nantes, j’ai 26 ans et je vis à New-York depuis la fin du mois de février dernier. Je suis venue ici pour rejoindre mon mari, Sylvain, qui est informaticien ici pour une entreprise française. Auparavant chargée d’appels d’offres, je travaille ici en tant que traductrice : je peux ainsi organiser mon activité comme je le souhaite. En effet comme notre expatriation est de courte durée (9 mois), nous souhaitons explorer au maximum le territoire américain et nous voyageons beaucoup !

« Des voyages dépaysants, ici une plage de Floride »

 

  • Expat United : Qu’est-ce qui t’a motivé à partir ? Départ à l’aventure ou bien préparé?

En fait, en novembre 2011, Sylvain a obtenu un volontariat international en administration (l’équivalent du VIE mais pour une administration ou une entreprise publique). D’une durée de deux ans, ce contrat nous a d’abord amené à nous installer à Barcelone. Après plus d’un an passé dans la capitale catalane, son entreprise lui a proposé de terminer son contrat à New-York jusqu’en novembre 2013.

« Avec Sylvain à la Maison Blanche »

 

  • EU : Comment s’est passé l’intégration dans ton pays ?

Tout dépend de ce qu’on entend par « intégration ». Si cela signifie évoluer dans un environnement (amical, professionnel…) totalement américain nous en sommes encore loin ! Sinon je dirais que les principales difficultés ont été de s’habituer au rythme new-yorkais, totalement différent du rythme barcelonais « à la cool » et pour moi me repositionner professionnellement pour une période courte et longue à la fois. Nous n’avons pas hésité à nous appuyer des réseaux de français à New York (Accueil New-York, Apéroblogs) pour ne pas rester isolés lorsque nous sommes arrivés. Globalement les choses se sont bien passées !

  • EU : Est-ce ta première expatriation ? 

Quand j’étais étudiante je suis partie étudier un an, dans le cadre du programme Erasmus, à Cardiff (Royaume-Uni). Barcelone en novembre 2011 a été notre première expatriation à deux et la première expatriation de Sylvain.

  • EU : 3 choses que tu adores dans ton pays d’expat ?

L’optimisme : à l’école, l’éducation des américains passe beaucoup par les encouragements, la participation orale…Devenus adultes les américains osent beaucoup plus que nous, petits français « timides » ! Ils râlent moins également !

La diversité culturelle et géographique : il suffit d’un vol pour se trouver dans un environnement différent !

Le dynamisme de New-York. Cette ville et ses habitants sont en renouvellement perpétuel. Il y a toujours quelque chose à faire ou à voir !

 

  • EU : 3 choses que tu détestes dans ton pays d’expat ?

Le système social. Même si cela ne me concerne pas directement (j’ai une assurance santé, pas d’enfants à charge), j’ai été choquée par exemple de voir des personnes âgées, travailler toute la journée sous un soleil de plomb dans les parcs d’attraction en Floride. Le prix de l’éducation est aussi délirant : la crèche coûte le prix d’une école de commerce française !

Le stress de la vie New-Yorkaise (le métro bondé et sale, les New-Yorkais qui courent sans arrêt, le bruit omniprésent, les prix élevés)

Je crois que j’ai englobé pas mal de choses dans mes deux premiers points ! Adorer et détester sont quand même des verbes forts… Je trouve que souvent, les défauts d’un pays sont inhérents à ses qualités. En France on a souvent tendance à se comparer aux USA en disant « ah oui là bas c’est mieux ou nul pour tel sujet » mais en fait c’est un exercice un peu biaisé. Il faut considérer chaque culture dans sa globalité.

  • EU : A quelles difficultés es-tu le plus confronté ?

Ce qui est le plus difficile aux Etats-Unis c’est avoir le visa et l’autorisation de travailler ! Nous nous sommes donc mariés pour que je puisse bénéficier d’un visa conjoint. Ensuite, une fois arrivée aux Etats-Unis j’ai du demander une autorisation de travail. Cela prend trois mois et il y a des tas de papiers à fournir et des règles à respecter (remplir telle feuille en noir et l’autre en bleu etc.…). Louer un logement seul ou à deux peut aussi s’avérer compliqué et coûteux alors nous avons opté pour la colocation puisque nous ne restons pas longtemps.

Au niveau de l’adaptation culturelle nous n’avons pas vraiment eu de difficultés. New-York est une ville internationale donc les gens ne sont pas surpris de voir des petits frenchies. Et même s’il y a des différences culturelles entre les Etats-Unis et la France, on reste quand même dans un contexte occidental.

  • EU : Un fait marquant à nous raconter ? 

Je n’ai pas eu de gros choc culturel mais ça reste amusant de voir la facilité des américains à engager une conversation. Il n’est pas rare de se faire ainsi aborder dans le métro ou dans la rue par quelqu’un qui aime votre t-shirt ou vos chaussures ! :-)

J’ai été surprise également par l’impact de la culture d’Amérique Latine et la présence de l’espagnol ici. Il y a par exemple des pubs dans le métro ou des chaines de télévision uniquement en espagnol…Dans mon quartier à Harlem on trouve plus d’empanadas que d’hamburgers !

  • EU : Côté culinaire ? La France te manque ? Quelle est ta spécialité locale préférée ?

Je ne pense pas vraiment à la cuisine française car je pars du principe qu’on ne s’expatrie pas pour retrouver sa baguette ou son croissant ! Bien-sûr parfois tel plat ou tel aliment me manque mais je ne me focalise pas là-dessus !

Aux Etats-Unis, de manière générale, un bon burger est une valeur sûre ! Nous partons prochainement à La Nouvelle Orléans alors peut-être que nous trouverons là bas des pépites culinaires… :-)

« Un bon burger…yummy ! »

  • EU : Plutôt des amis français, américains, expatriés internationaux ? les américains sont sympas / accueillants?

Nous avons plutôt des amis français ou expatriés. Les américains sont accueillants mais ils ne recherchent pas forcément à se faire des amis comme peuvent le faire des expatriés. C’est normal, ils ont déjà leurs relations ici ! En même temps nous ne sommes pas obsédés par l’idée de se faire des amis américains. Je pense qu’il faut laisser le temps faire les choses et profiter des rencontres telles qu’elles se présentent !

  • EU : Les 3 choses qui te manquent le plus de France ?

La famille et les amis même si grâce à Internet c’est plus facile de rester en contact !

La tranquillité de la vie à Nantes

Les bons repas en famille !

  • EU : Les 3 choses qui te manquent le moins de France ?

La déprime ambiante, entretenue par les médias (voir toujours le verre à moitié vite ne l’aide pas à se remplir !)

Le regard/jugement des gens dans la rue (à New-York on peut porter un mini short rose à paillettes et avoir les cheveux bleus, personne ne vous dira rien !)

Les dimanches où il ne se passe rien

  • Expat United : Un lieu insolite à NY à partager avec nous ? Quel est ton endroit préféré ?

J’aime beaucoup les petites rues tranquilles de Greenwich village et Brooklyn (même si je n’en ai exploré qu’une toute petite partie !). Pour un verre sympa avec une jolie vue Manhattan je conseille le bar du Wythe Hotel dans Williamsburg.

  • EU : Les projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France ? de faire un autre pays d’expatriation ?

Nous rentrerons en France début décembre, à l’issue du contrat de Sylvain. Nous n’avons pas encore de projets précis pour la suite. En deux ans nous avons changé trois fois d’appartement et déménagé dans deux pays et deux continents. Nous en avons bien profités et nous ne sommes pas contre le fait de poser nos valises ailleurs mais souhaitons désormais davantage de stabilité !

  • EU : Depuis quand es-tu inscrite sur www.expatunited.com ? Que cela t’ a t’il apporté ?

Je suis inscrite sur Expatunited depuis mon arrivée aux Etats-Unis. J’aime en particulier l’espace questions/réponses et le blog. Ce site est utile car il permet d’avoir des témoignages ou des informations concrètes par des personnes qui sont sur place.

  • EU : Que dirais-tu aux personnes qui ont envie de venir tenter l’aventure dans ton pays ? Des conseils ?

Aux Etats-Unis, les barrières administratives font qu’il est difficile de tout plaquer pour venir du jour au lendemain ici. Je conseille aux personnes qui souhaitent venir ici de préparer leur expatriation et de venir avec le visa adéquat !

En France, récemment, des articles de journaux ont incités les jeunes à « se barrer ». Se barrer parce qu’il n’y a pas de perspectives en France n’est, à mon avis, pas suffisant pour être le seul moteur d’une expatriation. Il n’y a pas de paradis ni de pays de cocagne. A l’étranger aussi les galères peuvent être nombreuses. Les conditions dans lesquelles on s’expatrie comptent beaucoup : c’est plus facile de le faire quand on sait qu’un travail nous attend sur place.

Cette petite mise au point faite, j’encourage tous ceux qui veulent s’expatrier à le faire s’ils sont, non seulement à la recherche de nouvelles opportunités, mais aussi d’ouverture culturelle et de découvertes !

——————————————–

Vous pouvez retrouver Cécile sur Expat United !
Et nous vous conseillons aussi de voyager avec elle via son blog et sa page facebook ! :-)

Et n’hésitez pas à consulter toutes nos interviews d’expatriés ici !

Pensez à laisser vos impressions et commentaires ci-dessous sur cette interview, ça fait toujours plaisir …!! :-D

Vous êtes expatrié aux Etats-Unis ou projetez de vous y installer ? Rejoignez la communauté des expatriés français de votre pays d’accueil sur www.expatunited.com, le site 100% gratuit dédié aux français à l’étranger !

Et si vous avez vous aussi l’envie de partager votre expérience d’expatriation comme Cécile, écrivez-nous ! (contact@expatunited.com)

Si cet article vous a plu, on vous conseille également :

  1. Une idée chic pour voyager !
  2. Petit guide des bonnes manières pour une expatriation réussie aux Etats-Unis !
  3. Un tapis « vert » aux entrepreneurs pour une expatriation aux Etats-Unis ?
  4. Guide pour votre expatriation aux Etats-Unis
  5. Agnès, l’histoire d’une expatriation en famille réussie aux Etats-Unis