Petits chocs culturels à Tokyo !

On vous propose d’aller faire un petit tour au Japon, avec le blog Inari  Monogatari, dans lequel elle raconte sa vie d’expatriée à Tokyo. N’hésitez pas à aller y faire un tour !

Dans cet excellent et intéressant article, elle revient avec humour sur quatre « chocs culturels », qui, incompris au départ, ont finis par faire partie intégrante d’elle !… avec des temps d’adaptation plus ou moins longs quand même … entre 6 mois et 4 ans ! :-)

Eh oui, c’est ca aussi l’expatriation… s’adapter à une autre culture, de manière plus ou moins naturelle… avec plus ou moins de temps !… :-) … et le comble … c’est d’avoir ensuite du mal à se réadapter à sa culture et ses habitudes françaises ! :-)

Tôkyô he Yokoso ! (ndlr : Bienvenue à Tokyo !)

Lorsque tu arrives à Tôkyô, tu ne sais plus où donner de la tête ! Il y a des trucs étranges, amusants, funs, bizarres, cools de partout ! Une mamie en kimono à la sortie du Starbucks, un practice de golf sur le toit d’un immeuble, des jeunes tout droit sortis de manga, et j’en passe. Tu trouves tout étrange, même la façon de vivre et puis le temps passe, et lorsque tu rentres en France pour voir ta famille, on commence à te dire des choses étranges comme « tu as changé« , ou encore « tu n’es plus comme avant« , « tu t’es japonaisé » etc, etc. Et ils n’ont pas vraiment tord. Même si tout ceci prend du temps mes pauvres enfants, on doit bien se l’avouer, on s’adapte à notre environnement et on finit par trouver la vie ici normal, banale, classique. Mais cette transformation prend du temps …

520d6af0e10bade3318946059b7b2b651a43c046

Adopter la méthode de repos du soldat (environs 6 mois)

Lorsque tu peux te reposer, repose-toi ! Tel est le devise du soldat et du Tôkyôïte ! Une heure de trajet dans les transports en commun ? Aucun soucis, debout ou assis, tout le monde ferme ses petits yeux et profite de ce temps « perdu » à finir sa nuit ou faire sa sieste. Lorsque tu vois ça au début, tu rigoles. Tu te demandes généralement « ils sont fous, ils ne surveillent pas leurs affaires?? », ou encore « Mais comment ils font s’ils ratent leurs arrêts ? » Car toi, tu as tes réflexes encore, tes peurs et tes habitudes et jamais au grand jamais tu ne vas te laisser aller à dormir dans le train. Pas confiance, pas envie, pas devant tous ces inconnus… Oui enfin ça, ça va un temps !! Après avoir pratiqué le monstre qu’est Tôkyô et découvert que pour y vivre il ne vaut mieux pas avoir peur des déplacements, tu cèdes un jour, sans t’en rendre compte, à cette mode. Un jour de faiblesse, tu rentres éclaté, tu as eu la crève, tu ne veux plus penser au boulot et tu as mal au jambes. Par chance, tu trouves une place assise et tu t’accordes à fermer les yeux, juste deux minutes, histoire de souffler. Et puis tu ouvres tes petits yeux et… tu fais un bon car tu viens de sentir que ta bouche est ouverte ! Et là, la panique te prend à la gorge et tu check tout : oui je me suis endormi, non je ne me suis pas encore bavé dessus (merci Bouddha), et attend.. on est à quelle gare ? comment ça on a dépassé Chofû ??!! ! Ça c’est la première fois, ensuite tu te détends un peu la quiche et tu intègres que dormir dans le train est une question de survie. Ton corps arrive même à se réveiller juste une gare avant celle de ta maison ! Tu es programmé, bienvenue dans l’armée des fourmis Tokyoïtes !

boite_de_conserve_precaution_achat

Bouder la pâté pour chien (deux ans)

Jusqu’ici, les boites de repas tout prêt, c’était une part de ta vie quotidienne. En bon Français, les plats préparés, les surgelés, les barquettes et autres boites font partis de ton quotidien. De la viande qui peut se consommer pendant une semaine, ça ne te fait pas bizarre, ni manger des légumes en boite. Et puis tu as eu l’idée de venir au Japon, temple du frais ! Si ça n’est pas frais, ça n’est même pas envisagé ! Du coup, tu fais tes courses tous les deux jours, ce qui est déjà une petite révolution pour toi, surtout que le lait n’est pas pasteurisé donc pas d’histoire de briques de laits entreposées chez toi ! Bref, ton palais et ton odorat se sont habitués à cette alimentation fraiche ! Et la petite révolution alimentaire apparait le jour où, ta famille, vers les fêtes de fin d’année, a l’idée de t’envoyer des boites avec des plats bien de chez nous ! Lorsque tu vois ça tu es au paradis, jusqu’à ce que tu te décides à en manger une et que tu l’ouvres ! C’est là, que ta vie bascule et que tu sens cette boite et que la seule image qui te vient en tête n’est pas celle du cassoulet représenté sur l’étiquette, pas plus que la blanquette ou le lapin chaseur, NON, l’image qui te vient en tête est celle des boites pour chat/chien que tu ouvrais pour nourrir ton ami à quatre pattes. Et, eurk ! impossible de retourner à ça ! Tu t’interroges sur les boites que tu mangeais avant… avant le Tokyo et tu te dis « comment j’ai pu manger ça ? »

angelina-jolie-3

Commencer à se dire que Posh et Angie ont un physique dans la norme (3 ans) 

Au Japon, les nanas sont super, super fines. En France, en moyenne, une fille commence à se trouver grosse lorsqu’elle dépasse les 55-60kg. Au Japon c’est 50kg ! Si tu fais plus de 50kg, c’est bon, c’est la fin du monde, la planète penche d’ailleurs un peu plus à droite depuis que tu as migré vers la capitale du soleil levant ! Pour les mecs, je n’ai pas de chiffres mais c’est la même chose. AU début, ton oeil d’occidentale a encore comme standard ceux de l’Europe et des USA. Mais le temps faisant son oeuvre, lors d »un énième retour en France, tu as soudain l’impression que tout le monde a du cousinage avec Obélix ! La France serait-elle touchée par une vague d’obésité fulgurante?  Mais attend, ils étaient si plongeant avant les décolletés des nanas ? Et elles avaient autant de seins avant, parce que là sérieux ?!!! c’est de l’agression visuelle ! Faites attention avec ça M’dame, vous allez blesser quelqu’un ! Inversement, ta famille te dis « mais t’as pas encore maigris toi ? » et tu ripostes « non, c’est vous qui êtes gros !! » Lorsque tu prends tes magazines préférés tu vois tes icônes de la mode et soudain,… elles sont devenues normales !!!  Comment ça les mannequins sont squelettiques ? Mais non, ça va regarde, elle est bien elle ! Et tu trouves que oui, Kim est grosse. Pour les mecs, ceux sont les poils le problème. Au début tu es fier, tu te dis que ça fait mec, pas comme tous ces ptis Japonais, et puis… le temps passe et tu te demandes si tu devrais pas te raser vraiment…. Tes bras te gênent car on peut y voir une pilosité. Et une toute petite partie de toi (ne nie pas) envisage de les enlever, afin de faire « propre ».

b0094020_20301275

Avoir une capacité à patienter de la taille d’un dé à coudre (en moyenne 4 ans) 

Comment ça le bus est en retard de trois minutes ? Mais c’est un scandale !!! Les Japonais ne sont pas aussi patient qu’on veut bien vous le faire croire et pour cause, à Tôkyô on accepte d’attendre uniquement lorsque de la nourriture est en jeu ! En dehors de ça, il est HORS DE QUESTION d’attendre. Un train avec trois minutes de retard et le chauffeur s’excuse dix fois. L’administration s’occupe de vous efficacement et ne vous fait pas revenir (sauf si VOUS n’avez pas apporté tous les documents), la poste est d’une efficacité à toute épreuve… Bref, la machine Tôkyô est bien huilée et on ne tolère pas que ça s’enraye. C’est d’ailleurs tellement rare que ça fait la une des journaux. Les familles de suicidés des lignes s’excusent pour le désagrément causé, McDo réalise vraiment vos commandes en une minute, et tu trouves un endroit où manger à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit ! Bref, tu vis ta vie sans accro, à ton rythme et tout est fait pour te faciliter la tâche.  Les supermarchés ouverts jusqu’à 23h, les administrations ouvertes le dimanche… On ne va pas faire attendre les fourmis Tôkyôïtes qui travaillent dur toute la semaine !! La police s’excuse de prendre de ton temps pour te controler….

Le choc culturel a lieu lorsque tu es devant Micheline, à la poste de ton village d’enfance, et qu’elle te dit  » Attendez, vais voir mon chef, mais si vous n’écrivez pas l’adresse en français, on ne peut pas envoyer votre colis au Japon »…. Non, c’est pas comme si c’était le 4eme fois que tu lui expliquais que, bizarrement, au Japon, ils lisent le japonais. 25mins après, tu repars avec le colis sous le bras car Micheline ne peut pas envoyer le colis comme ça, faut que tu refasses les papiers pour la douane !

 

Pourtant Tôkyô c’est surtout la ville de tous les possibles ! Tu peux tout faire dans cette ville, il suffit juste de trouver l’endroit où on te le propose. Un bar à chat, des petites culottes usagés (pour les pervers), des soirées, de la bouffe du monde entier, des salles de jeux, des magasins entiers pour hobbys et loisirs en tout genre, … Cette ville est fatiguante, bruyante. Elle ne s’arrête pas, ne t’attend pas et ne s’adaptera pas à toi, mais si tu oses et que tu prend le temps de l’apprivoiser, elle t’offrira les plus belles opportunités de ta vie et te servira sur un plateau des occasions de réaliser tes rêves, qu’ils soient fous ou ceux de l’enfant en toi !

Article source : ici
Alors, et vous ? quels ont été vos chocs culturels dans votre pays ? combien de temps avez vous mis pour vous y faire ? … et quels sont les chocs culturels pour lesquels vous n’arrivez toujours à vous habituer ?

 

  • Soma

    Tres sympa…
    A noter en cas de future expat la bas !